Nicolette et Aucassin contre la Méchante Sorcière

nicoletteetaucassin-titre

Spectacle de marionnettes déambulatoire ou fixe  – tout public – de 40 minutes

nicolette-et-aucassin-marionnettes-6Nicolette aime Aucassin. Aucassin, aime Nicolette… Jusque là rien d’anormal ! Mais voilà, Aucassin est un Prince et Nicolette une soubrette… élevée par une ignoble sorcière et… sarrasine de surcroît ! Pour le père d’Aucassin, le terrible Conte Garin de Beaucaire pas question de gaspiller le sang bleu dans cette union sans prestige !

Afin d’échapper au complot qui nicolette-et-aucassin-marionnettes-12les sépare, nos deux tendres héros devront fuir de forêts mystérieuses en pays exotiques et après bien des aventures, ils parviendront à trouver refuge sur une île dirigée d’une main de fer par la reine de Turlure, femme autoritaire et belliqueuse …

Mais ce repos sera de courte durée… car bientôt le destin les sépareranicolette-et-aucassin-marionnettes-4 de nouveau ! L’amour sera-t-il plus fort que la naissance ? Parviendront-ils enfin à se retrouver ? Vous le saurez en assistant aux aventure de Nicolette et Aucassin !

nicolette-et-aucassin-marionnettes-7
Le Projet :

Notre spectacle est une adaptation du chantefable du XIIIème siècle Aucassin et Nicolette qui offre une amusante perspective sur l’amour, le pouvoir, la différence et les relations homme-femme ! Passionné par cette oeuvre et sa modernité, nous en avons tiré un spectacle pour marionnettes haut en couleurs: rythmé, tout publics et très visuel, ce spectacle offre une immersion dans l’univers du théâtre médiéval, sa gaieté et ses débordements ! Avec son castelet mobile, il s’accompagne d’une déambulation dansée et/ou musicale. Ce spectacle peut se  jouer dans la rue ou en salle, pour une fête médiévale, un marché de noël ou une école !

nicolette-et-aucassin-marionnettes

La presse en parle :nicolette-et-aucassin-marionnettes-8

Nicolette et Aucassin chantefable « Pièce destinée à être jouée dans la rue, rédigée par un jeune auteur en alexandrins, fourmillant de références littéraires mais traitées à la manière d’une farce médiévale teintée de commedia dell’arte !
Un joyeux mélange où se multiplient les niveaux de lectures, et qui a fait le bonheur du public aux dernières fêtes médiévales de Montferrand et a recueilli les suffrages du théâtre de Vallières lors du festival des Courtes où elle à reçu le prix du public. »


La Montagne